Aside

Les Nouveaux Barbouzes, enquête sur la privatisation de l’espionnage

2 Jan

Thanks to a friend in Paris, I discovered someone who is working on Secret Manoeuvres issues too. It is a journalist called Emmanuel Fansten who has recently written a book called:

Les nouveaux barbouzes, Enquête sur la privatisation de l’espionnage

barbouze is slang for para-military force, secret agent or spy in French, referring to beards (barbes) or false moustaches often worn to hide the face, so the title translates into something like The New Spies, Research on the privatisation of spying.

The author is on Twitter @efansten, mostly en Français though…
and here are his articles on Slate.fr

I have not got a copy yet, but here are some articles on the book, all in French!

Les nouveaux barbouzes: quand les espions passent au privé
Slate.fr 18 October 2012.

Les «bonnes feuilles» de la dernière enquête d’Emmanuel Fansten. Où l’on retrouve les dernières affaires d’espionnage et leurs acteurs principaux: Renault, Greenpeace-EDF, Total, Alexandre Djouhri…

Dans un livre à paraître cette semaine, Les nouveaux barbouzes. Enquête sur la privatisation de l’espionnage, le journaliste Emmanuel Fansten raconte comment la privatisation de l’espionnage a ouvert le champ à un gigantesque marché, au carrefour des affaires et de la politique. Ses principaux acteurs sont d’anciens policiers, gendarmes, militaires ou retraités des services secrets. Moyennant de plus gros salaires, tous se sont reconvertis dans le privé, embauchés par des entreprises cotées au CAC 40, des cabinets d’intelligence économique ou des officines aux contours plus flous. Leurs missions? Obtenir des informations sur une entreprise, déstabiliser un concurrent politique ou passer au crible la vie d’un individu. Au risque de basculer dans l’illégalité. Un système dont les ramifications remontent parfois jusqu’au sommet de l’Etat.

 Extracts in the French edition of Slate

***

Ces hackers devenus mercenaires
OWNI 23 October 2012, Pierre Alonso.

Rencontre avec Emmanuel Fansten, auteur du livre Les nouveaux barbouzes. Le monde opaque du renseignement privé, des barbouzeries, surgit parfois à la faveur d’affaires judiciaires. Les protagonistes sont alors des grands flics, des anciens des services secrets, des dirigeants du CAC40, parfois des pirates informatiques.

Dans cette enquête-polar, le journaliste Emmanuel Fansten plonge dans le monde du renseignement privé, le monde des barbouzes. Le secteur, officiellement labellisé “intelligence économique” s’est développé à partir des années 1990 en France. Les anciens des services secrets croisent les grands flics corrompus et de hauts fonctionnaires en activité. Lorsqu’elles sortent, les affaires d’espionnage (Renault, Canal Plus, EDF, Vivendi…) conduisent parfois au sommet de l’État.

Read more

***

“Les Nouveaux barbouzes”: comment d’anciens flics se recyclent dans le privé
Les Inrocks 27 November 2012, Geoffrey Le Guilcher.

Le journaliste Emmanuel Fansten a enquêté sur la multiplication des entreprises d’espionnage privé. Une activité, qui emploie notamment d’anciens agents secrets ou de la police, aux règles de contrôle encore mouvantes.

Read more..

***

And this is the link through which I found the above articles: Chronique des Droits de l’Homme 

a website dedicated to Human Rights in all its appearences, for good use of the Democracy and a better living-together – as they put it (Montrer l’étendue des Droits de l’Homme, dans toutes leurs spécificités, pour un bon usage de la Démocratie, pour un mieux-vivre ensemble).